dimanche 1 avril 2012

Ma grand-mère Marie Léonie Cormier

Ma grand-mère maternelle est née en 1913 à Preuilly-sur-claise (37). Elle est la fille de Louis Elie Cormier dont je vous ai déjà parlé dans ce billet.

En 1937, elle épouse mon grand-père Robert Gagnadoux, et vient donc s'installer sur Poitiers, rue de la Cueille Mirebalaise.

Pendant la seconde Guerre Mondiale, la Vienne était coupée en deux par la ligne de démarcation.
Poitiers étant en zone "occupée".

 Je suis actuellement entrain de numériser les photos de famille que j'ai récupéré auprès de mes tantes, et je suis tombé sur la carte d'identité de ma grand-mère, en date d'Octobre 1942, en pleine période d'occupation donc.

Sur sa carte d'identité, on peut voir qu'en 1942, 5 ans après son mariage, la famille était déjà considérée comme nombreuse, et effectivement, le couple avait déjà 5 enfants à cette date et aucun cas de naissance gémellaire....
  
 
J'ai été choqué par le fait que dans la partie "signalement" de la carte d'identité, l'administration insistait vraiment sur la forme du nez. A croire que les clichés sur la forme du nez des juifs étaient bien plus que des clichés, mais bel et bien un signalement à suivre de près pour mieux les traquer....Sombre période...

5 commentaires:

  1. Votre offusquation est rétrospective. Le " nez : Dos busqué " est très courant depuis la fin du XIXe s. Il s'agit des descriptions très précises héritées de l'époque où l'on n'avait pas encore la photographie. Il suffit de consulter les bulletins de recherches ds l'intérêt des familles, ceux des déserteurs de 14-18... Rien à voir avec l'anti-sémitisme. Par ailleurs, sans vouloir augmenter encore votre offusquation, nous pouvons tous constater, par la photographie bien sympathique de votre grand-mère, que la dite mère de famille nombreuse possédait bien un nez busqué...

    RépondreSupprimer
  2. Je réagis cette fois sur la mention famille nombreuse. N'oublions pas que l'entre-deux-guerre est la pire période pour la démographie française, la mortalité excédant l'accroissement naturel dans les années 30. Les familles de plus de 2 enfants sont donc rarissimes. Il serait donc sans doute intéressant de rechercher si votre famille n'a pas bénéficier d'une distinction particulière (série 6M, AD) comme la médaille des familles nombreuses ou les aides accordées par le Régime de Vichy aux familles nombreuses sous forme d'allocations familiales. Aux AM vous auriez intérêt à demander aux Archivistes s'il existe encore des données concernant le rationnement et les coupons de nourriture. Une famille de 5 enfants est TRES rare à cette époque. Je suppose que votre grand-père, l'époux de la dite Marie Léonie, n'a pas été mobilisé. Dans ce cas, à Pau vous pourriez consulter sa feuille matricule indiquant ds quelle entreprise il a été assigné en temps de guerre, si tel a été le cas. Bonnes recherches

    RépondreSupprimer
  3. Merci de ces précisions.

    Effectivement, sur les registres matricule par exemple, on retrouve bien un signalement du même genre, mais on insiste pas aussi lourdement sur la forme du nez...D'ou mon interrogation.

    Et oui ma grand mère avait un nez busqué :)

    RépondreSupprimer
  4. Ah j'ai répondu entre temps :)

    Oui c'était une sacrée famille nombreuse. à 5 enfants en 5 ans de mariage, il n'était "qu'à la moitié" :)

    Merci des précisions, l'histoire des deux familles est un peu compliqué, alors ce n'est pas évident de trouver des informations.

    RépondreSupprimer
  5. Ah au fait, pour répondre à votre question sur le registre matricule de mon grand père Robert, c'est en cours, mais je ne dispose d'aucune information moins "officielles" de par ma famille sur le grand père (qui est mort en 1968,
    quand ma mère avait 13 ans...). J'avance donc à tâtons sur l'histoire de ce grand père maternel, et pas à la vitesse que je voudrais. Depuis toutes ces années, je viens juste de récupérer les photos, c'était déjà pas facile, une sorte de tabou dans la famille....

    RépondreSupprimer